rai-algerien

 

.::. Bienvenue sur rai-algerien .::.

 

   Le raï est un mouvement musical né au cours des années 1970 de la fusion des musiques populaires de l'Ouest algérien et de la pop électrique occidentale. Le terme raï signifie littéralement "!avis, point de vue!", mais par extension "!destin, sort!"!; l'expression ya rayi "!ô mon raï!", utilisée couramment dans les chansons oranaises des années 1970, est à l'origine de la dénomination. Lire la suite et regarder la vidéo ci-dessous... et sur Rai en videos

Le rai algerien et sa musique avec cheb hasni khaled mami Reda Taliani et autres

Google

Accueil

Histoire

Cheb Hasni

Cheb Mami

Cheb Khaled

Zahouania

Reda Taliani

Faudel

123 Soleil

Rai en videos

Partenaires...

Contact

   Le raï apparut dans les faubourgs d'Oran, l'un des centres industriels et culturels de l'Algérie indépendante, et prit ses sources dans les musiques populaires comme le chaâbi des années 1950, ainsi que dans les influences du rock venu de France puis de la musique pop internationale. Avant même le milieu des années 1970, les chanteurs oranais mêlaient déjà les instruments traditionnels avec des instruments électriques modernes tels que guitares électriques et synthétiseurs. Mais la rupture avec la chanson de variété algérienne vient, d'une part, d'un renouveau des thématiques dans les textes, d'autre part, d'une fusion ouverte avec des rythmes non maghrébins comme le reggae, le rock et le funk.

 

Exprimant l'exaspération d'une jeunesse algérienne délaissée (qui représente plus de 50 % de la population), en quête de démocratie mais aussi d'une libéralisation des mœurs et de l'évolution des structures sociales, les textes de raï n'ont cependant jamais contenu de revendications ouvertement politiques. Ils parlent surtout de sujets tabous dans la société traditionnelle algérienne, comme l'alcool...

 

   À partir des années 1980, le raï s'étendit à toute l'Algérie, puis au Maroc et surtout en France, où beaucoup d'artistes se sont réfugiés, fuyant les troubles des années 1990 (durant lesquels le chanteur cheb Hasni fut assassiné par des islamistes), sans compter les artistes "!beurs!" issus de l'immigration maghrébine en France comme Rachid Taha (Fi Barbès, 1986). Parmi les plus grands chanteurs de raï, souvent dénommés cheb (cheb signifie "!jeune homme!", chebba en est le féminin), figurent Khaled (Kutché, 1988), le plus connu internationalement, cheb Mami (Fatma, fatma, 1989), cheb Kader (Mhainek ya galbi, 1988) et Kadda Cherif Hadria (Diri Kitabghi, 1995).

  

Le raï a également favorisé l'éclosion de voix féminines indépendantes comme la pionnière du genre cheikha Rimitti, chebba Zahouania ou chebba Fadela (Hana hana, avec cheb Sahraoui, 1989).

©2007 rai-algerien

voila mon Google PageRank™ - service offert par http://www.mon-pagerank.com/

référencement gratuit   Yakavoir.com, l'annuaire des sites classés par points et par les internautes.

Partenaires : Eden-algerie Annuaire
http://www.monicabelluccionline.com rencontre rencontrer meetic